Paradise Sound Garden

Lucas Grandin
-

Paradise Sound Garden

Dans le cadre de sa résidence, l'artiste Lucas Grandin a réalisé un jardin sonore.

Le jardin sera constitué de 6 cubes démontables au besoin, il a une autonomie de plus de 1000 litres, remplis par les eaux de pluies. Le schéma mental du jardin a été construit sur l’histoire de la ville de Nantes, ville de l’estuaire de la Loire, cité d’eau fluviale. Un jardin sonore pour une communauté de quartier, espace ouvert et offert au public pendant les heures d’ouverture de la galerie à Paradise. Créant un lieu de cohésion sociale et de contemplation, maquillant la cacophonie urbaine à l’intérieur de ses parois d’eau. Le jardin propose, sous un aspect biologique, la conservation et le redéploiement des plantes du biotope. Un système qui récupère les eaux et les déchets végétaux dans le quartier par compostage. Composte, vitamine naturelle du jardin, et lien dans le cycle jardin/homme/jardin. L’eau est redistribuée via des sondes, nourrissant juste ce qu’il faut, au goutte-à-goutte les plantes, sur des systèmes hydroponiques raisonnés (cultures optimisées hors-sol). Gouttes d’eau tombant tel un métronome au rythme du besoin de ce jardin suspendu, un Jardin pour un quartier/acteurs du quartier. La symbiose doit se créer avec l’environnement, environnement naturel, architectural et social.

Un lieu collectif de rencontre qui redessine de nouveaux rapports sociaux.

Paradise Sound Garden a reçu un soutien exceptionnel de l'entreprise Piveteau Bois et des compagnons du devoir à Nantes.

Plus d'infos sur le site de Lucas Grandin.